Roland-Garros : Ostapenko et Bacsinszky fêtent leurs anniversaires le jour de leur demi-finale

Jelena Ostapenko fête ses 20 ans aujourd'hui

Incroyable mais vrai : aujourd’hui, les deux demi-finalistes du tournoi féminin de Roland-Garros Jelena Ostapenko et Timea Bacsinszky, fêtent simultanément leurs anniversaires, respectivement 20 et 28 ans, le jour même de leur match sur le court Philippe-Chatrier.

Ostapenko et Bacsinszky fêtent simultanément leurs anniversaires

Elle devait sans doute se dire : « Aujourd’hui, c’est mon anniversaire, je ne peux pas perdre, il faut absolument que je gagne ». Jusqu’à ce qu’elle réalise que son adversaire fête, elle-aussi, son anniversaire ce jour-là. En effet, les deux demi-finalistes du tournoi féminin de Roland-Garros Jelena Ostapenko et Timea Bacsinszky sont toutes les deux nées le même jour… A quelques années d’écart. Jelena Ostapenko fête donc ses 20 ans aujourd’hui, Timea Bacsinszky ses 28.

Sur le programme, l’affrontement de la jeune Lettonne et de la Suissesse ne fait pas franchement rêver. Mais pourtant, vu le caractère incroyable de cet événement, tous les fans sont impatients de voir le résultat de ce match mythique.

Jelena Ostapenko, révélation du tournoi

Plus jeune demi-finaliste à Paris depuis Ana Ivanovic (19 ans et 7 mois) en 2007, Jelena Ostapenko s’est démarquée comme la révélation très inattendue de ce tournoi de Roland-Garros 2017. Déjà remarquée lors du tournoi juniors de Wimbledon en 2014, qu’elle a remporté haut-la-main, la jeune Lettonne a ensuite remporté un premier tournoi WTA, atteint sa première finale en 2015 à Québec et fait son entrée dans le Top 50 en 2016, pour être aujourd’hui la 47e mondiale. D’ici la fin du tournoi, elle pourrait bien arriver dans le Top 30.

Parmi ses victimes, on compte déjà l’ex-n°1 mondiale Caroline Wozniacki, qu’elle a battue mardi 4-6/6-2/6-4, la Danoise Caroline Wozniacki, la championne olympique Monica Puig au deuxième tour ou encore Samantha Stosur, finaliste en 2010, en huitièmes de finale.

Une jeune femme qui sait ce qu’elle veut

Son jeune âge en étant sûrement la cause, Jelena Ostapenko a déjà prouvé avec le temps sa détermination et son caractère bien trempé. Suite à sa victoire au tournoi juniors de Wimbledon en 2014, elle avait tout de suite annoncé vouloir remporter un jour le même tournoi dans la catégorie seniors.

Autre preuve de sa fougue : la Lettonne avait, lors du tournoi d’Auckland l’an dernier, créé le buzz en se fâchant avec la Britannique Naomi Broady. Elle avait alors lâché volontairement sa raquette après une faute de sa part, celle-ci atterrissant directement sur un ramasseur de balles. Aujourd’hui, elle se dit toutefois plus mature, ayant travaillé sur ses réactions impulsives durant l’intersaison. Malgré tout, vu son jeune âge et ses compétences extraordinaires, on peut bien lui pardonner quelques petits écarts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *