Hilarant : un acteur accusé de terrorisme alors qu’il répétait dans les toilettes du TGV

Un train entrant en gare

Après la nouvelle vague d’attentats au Royaume-Uni le weekend dernier, tout le monde est sur le qui-vive, terrorisé par la possibilité d’une nouvelle attaque. A tel point que chaque petit doigt bougé nous laisse penser qu’il pourrait bien s’agir d’un terroriste posant une bombe. Mercredi dernier, c’est un acteur qui a été pris pour un des leurs alors qu’il répétait simplement un rôle en anglais mentionnant une arme à feu dans les toilettes d’un TGV. Heureusement, le ridicule n’est pas aussi létal qu’une bombe.

Le contrôleur terrorisé par une menace terroriste

Mercredi après-midi dernier, vers 14h, le controleur du TGV reliant Marseille à Paris est interpellé par une voix en provenance des toilettes de son train. Il s’approche, écoute plus attentivement et, prêt à toquer pour contrôler la personne, il réalise que la personne parle anglais et reconnait les mots « weapon » et « gun », soit « arme » et « flingue » en français.

Paniqué, le contrôleur décide, compte tenu du contexte actuel de terrorisme et du plan Vigipirate, de ne pas intervenir mais plutôt de prévenir sa hiérarchie. Evidemment, avec la nouvelle vague d’attentats du weekend dernier à Londres, on peu facilement comprendre qu’il n’ait pas voulu prendre de risques.

Le terroriste n’était en fait qu’un acteur

Prévenu par le contrôleur, le personnel de la SNCF s’est empressé de contacter les autorités, qui ont imposé que le TGV fasse une halte exceptionnelle à Valence afin de pouvoir intervenir. A la gare de Valence TGV, ce ne sont donc pas moins de douze gendarmes qui sont intervenus : les agents de Bourg-de-Péage, ceux stationnés à Valence TGV et finalement, ceux de Roman-sur-Isère. Douze gendarme pour un acteur, il y a bien de quoi en rire.

Ils ont alors interpellé le présumé terroriste à la sortie des toilettes et l’ont conduit à la gendarmerie où, là seulement, ils ont compris le malentendu. Très vite relâche, notre comédien à pu prendre un autre train afin de se rejoindre la capitale. En espérant qu’il n’ait pas raté son casting.

Jusqu’où cela va-t-il aller ?

Evidemment, cet épisode en a fait rire plus d’un lors de la une des journaux du jeudi. Mais avec un peu de recul, on en vient à se demander jusqu’où cela va-t-il aller. Bien sûr, le contrôleur a eu raison de se protéger en appelant ses responsables, et évidemment, ceux-ci ont bien fait de prévenir les forces de l’ordre. Mais ceux-ci n’auraient-ils pas pu éviter de traumatiser le pauvre comédien en l’amenant à la gendarmerie ? N’auraient-ils pas pu écouter ce qu’il avait à dire alors qu’il étaient encore dans le train ou en gare ?

Certes, il faut rester méfiant car un accident ou un attentat peut arriver à tout moment, mais faut-il pour autant vivre constamment dans la peur ? Nous pensons que non, et c’est d’ailleurs pour ça que nous vous proposons de l’actualité légère. Ainsi, nous pouvons relativiser des dangers quotidiennement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *